Pour commencer, plantons le décor : en arrière-plan, les sommets enneigés de l’Himalaya. Le thermomètre affiche moins 20 °C, pourtant un troupeau de superbes yaks à la dense et longue toison broute tranquillement, comme insensible au froid piquant. Une toison à partir de laquelle les nomades mongoles font une laine d’une douceur exceptionnelle, une laine chaude et isolante. En bref, une laine rare et noble, qui plus est écologique, qui pourrait bien être votre prochain coup de cœur si vous vous laissez tenter par un pull en laine de yak. On va essayer de vous convaincre…

Une laine de yak, écologique et respectueuse de l’animal et de l’environnement

On pourrait commencer par vous vanter la douceur, la résistance, les propriétés thermiques de la laine de yak… Mais non ! C’est plutôt à l’homme attentif à l’environnement qu’on s’adresse, celui qui peut craquer pour un joli pull yak mais qui veut savoir ce qui se cache derrière. On vous dit tout.

Le peignage du yak est une tradition ancestrale.

Une tradition ancestrale: le peignage du yak

 

• Une laine yak respectueuse de l’animal

A la différence du mouton, le yak ne subit pas de tonsure. Le printemps venu, alors que la météo himalayenne se fait plus douce, les yaks muent (jolie consonnance on vous l’accorde qui pourrait donner lieu à quelques jeux de mots !). Ils perdent leurs poils ou sont peignés par leurs éleveurs qui perpétuent cette tradition ancestrale. Des éleveurs qui sélectionnent uniquement le duvet sous-ventral, appelé le khullu, pour la laine. Soit de 50 à 100 grammes de duvet par yak, ce qui explique la rareté de la laine de yak.

 

 

 

• Une laine yak sans traitement chimique

Dans les montagnes himalayennes, le froid est intense. Un froid qui empêche le yak de sécréter du suint. Inutile donc de dessuinter les fibres comme pour d’autres laines ; Une absence de traitement chimique qui en fera une laine anallergène qui convient aux peaux les plus délicates et sensibles.

• Une laine de yak aux couleurs naturelles

Inutile de chercher un pull en laine de yak rouge ou jaune… La laine de yak est originellement brun foncé ou brun clair, grise, presque noire donc pratiquement impossible à teindre. Les couleurs sont naturelles.

Douceur au toucher et chaleur, les atouts charme de la laine de yak

Des atouts, cette laine, elle en a beaucoup, qui lui permettent même de rivaliser avec la laine de cachemire.

La laine de yak une matière rare et noble.

La laine de yak, une laine d’une grande sensualité

• La douceur à l’état pur

La laine de yak a un toucher incomparable, moelleux, proche de celui de la laine cachemire. Il faut dire que le duvet du yak est particulièrement doux et gonflant. Et chaud il va sans dire ! Il suffit d’imaginer les températures que notre yak endure, là-haut à près de 5000 mètres d’altitude ! Votre pull yak vous isolera donc parfaitement du froid, non pas himalayen, mais au moins continental de nos hivers. Le confort en plus car la laine de yak est extrêmement souple. A porter à même la peau pour une sensation presque teintée de sensualité.

• Une laine qui vit

En tant que matière naturelle, la laine de yak vit, respire. Des qualités qui lui confèrent des propriétés thermorégulatrices et isolantes. Là quelques explications s’imposent : les fibres issues du duvet du yak absorbent l’humidité mais la libèrent dans l’air. La rétention d’humidité est donc très faible, bien inférieure à celle d’une autre laine animale, et la régulation de la température corporelle se fait naturellement.

• Une laine qui s’entretient avec soin

Comme pour le cachemire, votre pull en laine de yak gagnera en souplesse et en douceur au fils des lavages. Des lavages à l’eau froide, avec une lessive spéciale laine, à la main ou mieux encore à la machine dont les mouvements du tambour accentueront le gonflant du pull. L’essorage se fera à 500 tours/minute et le séchage à plat.

 

UGHOLIN prêt-à-porter masculin

Chemises pour homme // Pull pour homme // Pull cachemire pour homme // T-shirt pour homme // Bouton de manchette pour homme // Polo pour homme